Journal des années noires

Publié le par RanDom

Jean Guéhenno fut enseignant. Blessé à la guerre de 1914-18, il est affecté à l'arrière. Les thèmes qu'il développe (la paix, l'Européanisme, les rapports de la culture et du peuple) sont encore d'actualité. Pacifiste, il ressent comme un profond déshonneur l'armistice de 1940. Il rédige alors son Journal des Années Noires.

Ce Journal des Années Noires et Le Monde d'Hier (Stefan Zweig) font partie de mes repères d'homme et de citoyen.
 
Jean Guéhenno écrit le 18 septembre 1941 :

" L'arbre de la Vallée-aux-Loups était devenu un lieu de pèlerinage,
L'autorité occupante l'a fait sauter à la dynamite.
Elle fusille ailleurs désormais."


 Jean Guéhenno écrit le 14 septembre 1940 :
" Je voudrais me perdre dans quelques grands travaux.
Rien d'autre n'est possible. J'ai deux projets.
Mon Jean-Jacques, l'histoire d'un homme qui ne se rend pas,
l'histoire d'un homme, malgré tout (et peut-être à certains moments malgré lui)
fidèle à ses origines.
Et d'autre part, ces récits, Changer la vie, qui seraient
l'histoire d'une fidélité plus difficile mais aussi, hélas !
moins exemplaire, l'histoire d'un autre homme, moi-même. "

" Il pleut, il pleut, et les gens se réjouissent silencieusement
à l'idée qu'un si mauvais temps peut rendre impossible
toute action sur la mer du Nord."

Publié dans Archives

Commenter cet article