Les premiers tuyaux de Pignouf87 (côté jardin)

Publié le par RanDom

Aujourd'hui, nous allons nous risquer dans le jardin.
Fig. 1 : composition florale.

Si vous aimez les fleurs, je vous conseille de mêler des fleurs de tailles et de couleurs variées : vos compositions n'en seront que plus jolies et agréables à regarder.
Le vert étant la couleur dominante du jardin, éviter d'ajouter des fleurs vertes qui se verront moins. Sinon, varier les nuances de vert afin d'obtenir des dégradés qui fascineront vos amis peintres impressionnistes.

Dans la fig. 1 (photo ci-dessus), on reconnaît des tulipes.
L'avantage des tulipes, dans une composition florale, est qu'on les distingue très facilement. Ce qui permet aux visiteurs qui ne s'y connaissent pas du tout en jardinage de s'exclamer : "Dis donc, tu as de belles tulipes cette année !".

La photo a été prise en avril. On en conclut que les tulipes poussent bien à cette période de l'année.

Fig. 2 : la cabane aux oiseaux.

Souvenez-vous qu'un jardin sans oiseau, c'est un peu comme un appartement insalubre sans cafard. Cette cabane à oiseaux (fig. 2) est un petit T1 confortable avec vue imprenable sur le cerisier du voisin. Vous pouvez confectionner un abri "bio" par vous-même avec quelques planches de bois. Attention : l'ouverture ne doit pas être trop large pour éviter de vous retrouver avec un gros busard qui se moquerait de votre façon de tondre la pelouse.

Fig. 3 : Une fleur (vue intérieure).
En attendant de mettre en ligne mon cahier de biologie que j'ai gardé de mon passage à l'école primaire, je rappelle aux apprentis jardiniers quelles sont les parties génitales de la fleur qu'il faut exhiber aux abeilles.
Rattachée par un pédoncule à la base duquel se trouve une bractée (invisible sur la fig. 3), une fleur complète se compose
 - d'un périanthe où l'on distingue un calice externe formé de sépales (invisibles sur la fig. 3) et une corolle formée de pétales (colorés en rouge sur la fig. 3) ;
 - d'un androcée formé des organes mâles (dont l'anthère produit les grains de pollen) ;
 - d'un gynécée (ou pistil), organe femelle, dont l'ovaire, surmonté d'un style et d'un stigmate (bien visible au centre de la fig. 3).
Après la fécondation, l'ovaire donne un fruit et chaque ovule fournit une graine.

Vous voilà maintenant particulièrement armés pour vous risquer dans le jardin.
Faites tout de même bien attention de mettre vos pieds sur les tommettes pour éviter de piétiner les parterres et surtout pour éviter la terre humide qui se collerait aux semelles de vos pantoufles.

Salir l'intérieur de sa maison, à cause du jardin, vous obligerait à vous risquer dans le placard à serpillères et balais (fig. 4)...
Fig. 4 : un balais (suggestion de présentation).

Publié dans Archives

Commenter cet article