Les tuyaux "gastro" de Pignouf87 : le clafoutis

Publié le par RanDom

Pignouf87 met rarement les pieds dans la cuisine sinon pour identifier l'origine d'une odeur alléchante. Aujourd'hui, dimanche, il tient à vous parler de sa passion pour le clafoutis.

fig. 1 : Comment résister à l'appel de la cherry ("cerise" en langue perfide).

Le clafoutis est un dessert originaire du Limousin ! Son nom vient de l'occitan "clafotis", du verbe clafir qui signifie "remplir"... Il faut en effet remplir la pâte de cerises car si vous oubliez de remplir la pâte de cerises, et bien vous faites un flan !

Attention ! Il existe plusieurs variantes du clafoutis : certaines patissières maternelles avides de plaire à leurs bouts de chou s'amusent à remplir la pâte d'autres fruits. Dans le Limousin, on aime bien les pommes, mais ça peut être des pruneaux (amis bretons !), des mûres, des prunes, et même des abricots. Dans ce cas, ne dites pas que vous dégustez un clafoutis car vous dévorez alors une flognarde ! Un clafoutis sans cerises n'est pas un clafoutis !

La flognarde (ou flaugnarde) est comme le clafoutis un dessert typique du Limousin. Et si vous y mettez des pommes, là, c'est franchement limousin ! En fait, la flognarde permet de remplacer le clafoutis quand la saison des cerises est passée.

Arthur Young a dit que le Limousin est de beaucoup le plus beau pays qu'il ait vu en France. Le clafoutis y est certainement pour grand chose...

Après ces notions de base essentielles à maîtriser avant d'aborder la recette du clafoutis, parlons cerise... Bien sûr, j'aurais pu vous entretenir de culs noirs ou de cidre, de pâtés de pommes de terre ou de galetous, de truites saumonées ou de massepains, de bière occitane ou de Treipaïs, mais je préfère commencer par le clafoutis.

Il existe autant de recettes de clafoutis que de familles limousines. Pour connaître la quantité exacte de cerises, de farine ou de sucre, Pignouf87 vous indique un truc infaillible, un truc de grand-mère : eh bien, demandez à votre grand-mère, sinon à votre maman si elle tient de sa mère...
Le noeud du problème est, justement, le noyau. C'est en effet le noyau qui donne toute sa saveur au clafoutis, pendant la cuisson. Par conséquent, ne dénoyautez les cerises que si votre fils a pris la mauvaise habitude de se casser les dents. Les Limousins, endurcis par des siècles de pratique, gardent le noyau.

Comment faire un clafoutis ?
1) Lavez, égouttez et équeutez les 500 g de cerises (n'oubliez pas les cerises que vos enfants malicieux ont mises sur leurs petites oreilles).
2) Disposez les cerises dans un plat (je vous le conseille en porcelaine pour faire limousin) préalablement beurré.
3) Battez 4 oeufs en omelette, ajoutez 125 g de sucre et la pincée de sel (que pour ma part j'oublie toujours).
4) Fouettez l'ensemble en écoutant du rock'n roll limousin. Il faut rendre le tout mousseux...
5) Ajoutez la farine (80 grammes que les Limousins d'origine londonienne pourront tamiser) et mélangez jusqu'à obtention d'une pâte lisse et homogène (smooth & homogeneous, je traduis pour les nombreux Limousins anglophones). 
6) Incorporez 30 g de beurre fondu puis ajoutez 25 cl de lait.
7) Et là, versez la pâte sur les fruits ; parsemez en surface le beurre restant en noisettes (ou en noix AOC du Périgord).
8) Mettre à cuire à four chaud (évidemment) pendant la mi-temps de votre match de football.
9) Sortez le plat du four au coup de sifflet final et saupoudrez de sucre vanillé (il doit bien vous en rester un sachet presque périmé dans le fond d'un placard).
10) Servez tiède ou froid, dans le plat de cuisson, à la fin d'un repas où vos convives n'ont plus faim (après le cul ou boudin noir, le pâté de pommes de terre, le foie gras, etc.)

Ces dix commandements du clafoutis réussi vous permettront de conclure un fort agréable repas de famille.
Voilà, vous êtes désormais particulièrement armés pour suggérer à votre épouse ou à votre mère (ou à votre épouse faisant office de mère) : "dis, chérie (beau jeu de mots à base de cherry), il y a bien longtemps que tu ne m'as pas fait de clafoutis." Il ne vous reste plus qu'à attendre la réponse.

Publié dans Archives

Commenter cet article

marj 28/09/2008 19:43

Si notre Fredo tombe sur cet article, il risque de craquer sur les 20 clafoutis à la Veermer qui sont dans le frigo... Bon, pour changer des goûts industriels, je tenterai la recette... mais l'animal est exigeant...

RanDom 28/09/2008 19:51


D'accord, Marj ! Tu nous en diras des nouvelles ! Et Pignouf87 conseille justement le clafoutis pour reprendre des forces après un (semi-)marathon.