Un mauvais perdant ne s'avoue jamais vaincu...

Publié le par RanDom

Vous aurez sans doute remarqué que je ne vous ai plus rapporté les résultats de mes équipes préférées depuis presque quinze jours... Pire, je n'ai fait aucune référence aux matchs européens des Girondins de Bordeaux, pourtant engagés en Champions' League. Que se passe-t-il donc ? Un dégoût pour des sports hyper-médiatisés ? Rassurez-vous, mon silence est le silence, digne, des mauvais perdants. Le silence de ceux qui ne s'avouent jamais vaincus et attendent de meilleurs jours pour crier victoire.

 

Et voilà que le but d'Englebert (FC Tours), à la 4e minute du match contre Brest, réveille ma blogghorée. Je branche aussitôt mon ordinateur haut-viennois sur la Vallée voisine du Cher et je tente de deviner les prochains titres de l'Équipe vantant les exploits de mes sportifs favoris. Sur les bords de Loire, Angers et Nantes devront à leur tour, après Tours, se réveiller ! La Bretagne est à l'honneur ce week-end, car si Tours reçoit Brest, Bordeaux (7e) se déplace à Lorient (17e) et le leader lyonnais à Rennes (10e). Marseille (3e) accueille de son côté les Normands caennais (5e) pour le choc (inattendu) de cette 8e journée de championnat.

21h30 : et deuxième but tourangeau (Atik, 80e) ! Le club de la vallée du Cher conforte sa place dans la première moitié du classement. Il reste près d'un quart d'heure à jouer.
A l'issue de cette journée, Tours est désormais 7e avec 4 victoires à domicile (et aucun match nul sur les 9 rencontres du championnat !) On devance de grosses cylindrées comme Montpellier, Bastia et Troyes... La surprise de L2 est Boulogne/Mer qui résiste au milieu des favoris (Lens, Strasbourg, Metz) tandis que le promu vannois (encore un breton) prend une étonnante 5e place. Pour la 10e journée, le 10 octobre, Tours se déplace à Clermont. J'annonce déjà cette affiche en guise de clin d'oeil : c'est une histoire de famille...


La soirée s'annonçait aussi morose qu'une pluie bretonne à Lorient. Après un piètre match nul face à Saint-Etienne et une énième humiliation en coupe d'Europe face à la Roma, Bordeaux se retrouvait une nouvelle fois mené à l'heure de jeu. Je me désolais secrètement, faisais le dos rond : cette fois, il fallait reconnaître la défaite. Il fallait tout remettre en questions. C'est-à-dire se trouver des excuses : Bordeaux n'est pas en forme après la Champions' League, son match de Grenoble (avec deux exclus) fut éprouvant, la confiance n'est plus là, une rumeur annonce Laurent Blanc en remplacement de Domenech et pourrait déstabiliser le groupe, et puis l'arbitrage en ultime recours... Et au moment où j'allais craquer, comme par miracle et comme à Grenoble, le scénario à rebondissement se produisit. Grâce à un milieu défensif, nommé Fernando, qui s'offrit un doublé à la 67e puis à la 69e. Bordeaux gagne 2 à 1 à l'extérieur et s'accroche à la 5e place (à deux points de l'OM, vainqueur 2 à 1 au Vélodrome face à Caen). Lyon joue dimanche à Rennes. Après les victoires de Tours contre Brest et de Bordeaux contre les Merlus, permettez que je retourne ma veste : allez les Bretons ! En regardant le classement, je me dis que même si le Bordeaux de cette saison n'est pas un aussi bon cru que celui de l'an passé, eh bien cela reste tout de même du Bordeaux ! Et puis flattons les clubs de foot du Sud-Ouest : la terre du rugby ne possède que deux équipes de ballon rond au sein de l'élite : Bordeaux et Toulouse. Les deux clubs de la Garonne ne sont pourtant pas ridicules face aux Bretons, aux Chtis, aux Paris-Lyon-Marseillais et autres régions de France : Toulouse pointe en effet à la deuxième place et Bordeaux à la cinquième... J'espère que cela va durer et le derby Bordeaux-Toulouse de la prochaine journée (18 octobre) s'annonce alléchant.

Dernière minute : voici des nouvelles de Grégory Coupet qui quitta Lyon pour l'Atletico de Madrid. Il prend trois buts dans les dix premières minutes face au Barça, cinq buts dès la première demi-heure pour s'incliner finalement 6 à 1. Les spectateurs barcelonais doivent être ravis (et Thierry Henry a même marqué son but !). Autres spectateurs ravis, ceux du Werder de Brême : leur équipe leur permet de voir plein de buts (je l'ai déjà évoqué dans un article précédent). Récapitulatif des derniers matchs : victoire 5 à 2 au Bayern de Munich puis victoire 5 à 4 contre Hoffenheim et, aujourd'hui, défaite 4 à 1 à Stuttgart, soit 35 buts (19 marqués pour 16 encaissés) en seulement 7 matchs (une moyenne de 5 buts par matchs !).

Dernière minute encore ! Après Grégory Coupet, c'est Lyon qui s'effondre ! Comme au cours de la saison 2006-2007, c'est les Diables rouges de Rennais qui interrompent la marche victorieuse des lyonnais. Mickaël Pagis, en inscrivant les trois buts, devient la bête noire de Gerlan et fait le bonheur du Chaudron voisin où les Verts s'imposent 2-0 contre Monaco. Au classement, l'OL ne compte que deux points d'avance sur le TFC et trois sur l'OM. Le suspens est donc encore entier.

Rugby Top 14 - match très important pour
Mont-de-Marsan (14e et dernier) qui se déplace en Limousin pour rencontrer Brive (12e). Les Corréziens écrasent les Montois 53-11... Humiliés les Landais ? Que nenni, un mauvais perdant ne s'avouant jamais vaincu, je tiens à souligner, premièrement, que ce n'est pas la plus grosse piquette de la journée (Biarritz a atomisé Montpellier 46-3) ; deuxièmement, Mont-de-Marsan permet à mes voisins limousins de se redresser (c'était sûrement fait exprès) ; troisièmement, Dax s'impose face à Bayonne (dauphin du Stade Français, excusez du peu) 27 à 17, ce qui rétablit assez l'équilibre... Il faut toutefois bien reconnaître que les équipes de Castres (13e) et de Mont-de-Marsan (14e) sont dans une sacrée galère. Elles commencent à s'embourber sérieusement dans la zone de relégation.

Tours - Joli derby ligérien et choc de la Ligue Magnus (Hockey sur glace) : Tours (3e) - Angers (2e). Il tint ses promesses puisque les angevins ne s'imposent qu'après les tirs au but (5-4) et s'emparent de la première place, laissant les Tourangeaux à la 5e. Les volleyeurs entament bien la saison 2008 à Sète (alors qu'il faut être 6 sur le terrain, mais bon, quand on aime les jeux de mots...) : ils s'imposent 3-0.

Limoges - Basket (Pro B), avec un seul point acquis lors du premier match, Limoges doit réagir à Antibes pour quitter l'indigne 16e place sur 18 après leur défaite face à Paris. Le CSP, en gagnant 69 à 60, remonte en milieu de tableau.

 

Rallye de Catalogne - Sébastien Loeb, leader au classement, mène déjà les débats. Après la victoire de Renault grâce à Alonso au Grand Prix de Formule 1 (nocturne à Singapour) dimanche dernier, les écuries françaises font cocorico... On ne comptera sa victoire qu'au terme de toutes les courses, mais Sébastien Loeb continue de dominer le rallye de Catalogne ce samedi... Eh bien c'est fait : ce dimanche, Sébastien Loeb remporte la victoire finale et compte désormais douze points d'avance sur ses poursuivants au classement des pilotes.

 

Tennis (tournoi WTA de Stuttgart) - En quarts de finale, Jelena Jankovic (2e au classement) bat Zvonareva (9e) tandis que Venus Williams (8e) s'impose face à Dinara Safina (3e). Deux belles affiches pour les demi-finales : J. Jankovic contre V. Williams et Nadia Petrova (encore une Russe) contre la tombeuse de Dementieva, la Biélorusse Azarenka (Viktoria la bien nommée ?).
Finalement, la finale opposera la Serbe Jelena Jankovic à Petrova. Remarquons le retour de cette dernière, en course pour sa deuxième couronne de l'année... Quant à Jankovic, elle enchaîne après sa victoire à Pékin : elle commence à faire oublier l'autre Serbe, Ana Ivanovic... Lire le compte-rendu de l'Equipe. Jelena Jankovic s'impose logiquement face à Petrova.
Au tournoi féminin de Tokyo, la danoise (blonde) Caroline Wozniacki (16e) joue la finale contre l'estonienne (encore plus blonde) Kaia Kanepi (33e). Wozniacki remporte la finale : à 18 ans, c'est la plus jeune joueuse du Top 20.

 

Athlétisme - Ne manquez par l'interview de Marjorie, ma coureuse préférée.

Publié dans Archives

Commenter cet article