Mots dix "signes cliniques"

Publié le par RanDom




Signes cliniques

Examen

complémentaire
  


humaine critique
 


esprit
 


délétère
 


État morbide


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   



Diagnostics chez : Gari ,  Isa   ,  Sidji (version Pink),  Chuipala ,   L'Oeil ,    Mina 

Publié dans Archives

Commenter cet article

Isa 16/11/2008 15:15

Il me semble tout de même voir une étincelle dans ce regard, voire une certaine ironie...tu as tout à fait raison pour cet exercice de style, j'ajouterai qu'il donne autant de liberté aux "spectateurs" que de contraintes aux "faiseurs"...de là à dire que de la contrainte née la liberté

RanDom 16/11/2008 15:32


Bien vu pour l'ironie. En même temps que nous regardons (plaignons ?) cet homme, celui-ci nous regarde nous agiter (dans quel espoir ?). J'avais cette ironie en moi
lorsque j'ai cherché mes 10 mots. D'où, peut-être, cet esprit délétère...


Sidji 15/11/2008 23:59

Les examens complémentaires, c'est jamais bon... d'ailleurs, ce vieil homme semble ne plus avoir envie de se battre.
Je comprends alors qu'il s'offre le réconfort d'une cigarette!
Sidji

RanDom 16/11/2008 15:09



Oui, les examens complémentaires, c'est  jamais bon... Si l'on examine mieux, ou si l'on recadre la photo, on s'aperçoit que le vieil homme est aussi un SDF. Alors oui, la cigarette est un
réconfort. Quant à l'Etat morbide, il ne s'agit pas seulement de l'état de santé du vieil homme mais de l'Etat qui prétend avoir les caisses aussi vides que les poches de ce vieux vagabond.
Trébuchant plus que sonnant. Peut-être que c'est une vision pessimiste. Mais je crois qu'après le constat (les signes cliniques), chacun s'engage comme il le sent pour ne pas se morfondre dans le
fatalisme ou le pessimisme. Bon Dimanche, Sidji, de la part de ton majordome dévoué.



cat 12/11/2008 19:35

oki
je comprends mieux.
j'ai vu aussi cela chez Isa-sensitive.

l'idée est bonne, elle donne aussi un moyen de s'exprimer autrement.
comme Jean Yves me le permet avec son "exercice" du complexe de l'ornithorynx, que tu as pu voir avec 'cheveux emêlés'. D'ailleurs une autre photo a paru.

cela permet de s'ouvrir à autre chose.

je t'embrasse :0010:

cat 12/11/2008 06:35

il faudra que tu m'expliques de quoi il retourne dans cette rubrique.

j'aime la photo de cet homme déjà très âgé, avec sa cigarette à la main, qui aujourd'hui donne un côté provocateur.

tes mots dits sont assez pessimistes ... et pourtant tellement "vrai"

:0010:

RanDom 12/11/2008 19:29



Bonsoir Cat !


La communauté « Dix mots » est orchestrée par Sidji (cliquer sur le lien en dessous de l’article pour
en savoir plus). Chacun peut proposer un « dix mots » : là, par exemple, c’est moi qui ai proposé « Signes cliniques » et ne me demande pas pourquoi ;) À partir de ce thème, il s’agit d’associer une image et un petit texte de 10 mots (5 noms et
5 adjectifs). Ensuite, on met un lien dans l’article pour que les visiteurs puissent découvrir les autres « dix mots » composés autour du thème commun. Voilà !


Ce jeu peut sembler n’être qu’un exercice de style (très difficile pour moi, tu l’imagines, qui ai
l’habitude de largement dépasser les 10 mots J).
Mais j’aime bien : en fait, chacun voit ce qu’il veut dans la photo et chacun cherche à comprendre ce qu’il veut en lisant le texte. Ces dix mots sont comme des miroirs. Ils nous renvoient
notre perception des choses. Certains se concentreront sur la cigarette, sur l’âge du personnage, sur son regard… Pourquoi ? Et moi, je sais qu’en recadrant la photo, on découvrirait une
autre facette de ce vieil homme permettant de réinterpréter le texte. Ce texte, il te semble pessimiste, mais on peut n’y voir qu’un simple jeu de mots, des associations d’idées, sans volonté
d’attrister. L’image frappe et nous touche, les mots nous font réfléchir. Par exemple, « Etat » - avec majuscule -, « esprit », « examen », sont des mots génériques
avec plusieurs significations… (ils sont génériques comme les médicaments ;) On peut jouer indéfiniment…


Mais je n’en dis pas plus. Sinon j’en dirais trop, et chacun doit rester libre d’interpréter comme il le veut
mes dix mots et les autres. Comme il le veut, ou plutôt comme il le sent. Bisous.


 


PS : J’en profite pour mettre un lien à ma première participation aux « Dix mots » (Horizons
virtuels). Mon blog existe depuis deux mois, et une deuxième participation à ces « Dix mots », c’est une jolie ponctuation… Une virgule pourrait-on dire.



rosa bleu 11/11/2008 23:33

bien jouer ;)