Ma chanson du lundi matin : Thomas Dutronc pour la frite !

Publié le par RanDom

Alors, moi je sors, et je me commande un bon gros steack...

Y en a marre de ces haricots verts !

J'veux des frites, bordel !

La révolution du saucisson est en marche...

Venez avec moi vous rouler dans la paëlla, vous vautrer dans le couscous !

Aux ordures et à la poubelle ces Oméga 3, on veut des graisses saturées !

Ras l'cul de ces régimes !!!

Ni Dieu, ni Maître, mais des frites bordel !







→ Pour une autre chanson du lundi matin, cliquez ici !

♥ Heureusement, Koulou est passé par là, et ni une ni deux, il a mobilisé tout le monde de Titus pour répondre aux besoins gras et protéinés d'un Dutronc affamé de vie. Je m'empresse donc de le Lemercier...





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Catgirl 12/01/2009 18:03

j'ai oublié les fritessssssssssssssssssss tant pis .

Koulou 12/01/2009 17:05

Alors j'entends-ça moi... je vole à ton secours !

RanDom 12/01/2009 17:55


Génial J'entends les paroles de Valérie Lemercier : je vais mettre sa chanson sur mon
article pour répondre à Dutronc !

Bravo pour la correspondance entre les deux titres, car je n'aurais pas songé à ce duo qui fera date dans l'histoire de la frite !

Tu savais que des auteurs de BD ont illustré le petit livret accompagnant le CD de Thomas Dutronc ?


Catgirl 12/01/2009 08:02

comme tu es cruel en ce lundi matinje rêve d'un hamburger depuis des semaines ... et je ne suis toujours pas passée à l'acte ... je voudrais des frites bien grosses, bien grasses, mais toujours pas mangéje vais faire les courses dans une bonne heure, j'achète des frites au four, hein j'adore thomas dutronc ... vive les frites, mais raisonnablement hein parce que bon ... :0010:

RanDom 12/01/2009 17:58


Ce qui me plaît dans cette chanson, ce n'est pas tant les frites, mais le délire de Dutronc qui, partant de paroles tristes et déprimantes, se paye le luxe de péter
les plombs. Comme dirait les d'jeuns, il part carrément en live, ce qui correspond un peu à la manière dont je me lâche, parfois, trop rarement...

Quant aux frites, elles furent remplacées à la cantine par des rondelles de carottes, diététique scolaire oblige ;)

Bonne soirée et bisous.