Ma chanson du lundi matin (2) : Jeanne Cherhal, Donges

Publié le par RanDom

DONGES

Maman comment que ça se fait que la mer
Elle est devenue toute noire, ouh lala
Ma p'tite c'est parce qu'on l'a repeinte
Pour fêter la Noël

Maman qui c'est qui l'a repeinte
Pour la Noël la mer, ouh lala
Ma p'tite c'est le Père Noël
Du commerce internazional

Maman à quoi ça sert ce truc
Noir et gluant qui pue
Qu'il a mis le Père Noël
Du commerce internazional dans la mer

Ma p'tite, ça sert à faire rouler
La voiture de ton père
Eh ben papa si j'étais toi
Je m'achèterais un vélo
C'est plus rigolo
ça salit pas l'eau
Et en plus de ça
ça ne nourrit pas
Les marchands de peinture
à l'hydrocarbure !



Maman qui c'est qui l'a repeinte
Pour la Noël la mer, ouh lala
Ma p'tite c'est le Père Noël
Du commerce internazional

(Paroles de Jeanne Cherhal, 2001)

Depuis dimanche 16 mars 2008, l'estuaire de la Loire fait face à une pollution d'hydrocarbures. 400 tonnes de fuel lourd se sont échappées au niveau de la raffinerie de Donges, dont une centaine de tonnes dans le fleuve.
> cliquer ici ou sur l'image pour infos.

> écouter la bonne parole de maman et de papa.


→ Pour une autre chanson du lundi matin, cliquez ici !

Commenter cet article

Catgirl 19/01/2009 18:03

les arc-en-ciel portent bonheur, les double sont de très bons signes, des signes pour moi, envoyés des êtres qui ne sont plus, des signes de lâchés prise parce que tout va bien aller !!!quelle chance tu as eu !on a eu un gros orage, et je l'ai guetté l'arc en ciel, mais il n'est pas venu !!! alors que tu en parles, c'est pareil que s'il avait été là :0010:

Catgirl 19/01/2009 08:32

et dire que ce sont les hommes qui salissent notre belle nature ... et pas seulement comme cela ...le plomb, le mercure, les médicaments ... ta chanson du lundi matin, ce n'est pas très gai ... mais bon je te fais un gros bisous pour la rendre plus gai :D :0010:

RanDom 19/01/2009 18:00


Ma chanson n'est pas gaie, mais elle a fini par trotter dans ma tête, comme si je tirais la langue à cette société auto(mobile) et auto(destructrice). Je tire souvent
la langue à la société, un lundi matin, alors cette chanson m'allait très bien.

Et quand j'ai vu la raffinerie avec ses kilomètres de canalisation et ses cheminées, j'ai pensé à tous ces ouvriers qui allaient au travail ce lundi matin, tandis que moi, dans mon collège de
campagne...

Pour finir mon lundi en beauté, j'ai vu un arc-en-ciel, un double arc-en-ciel même, et l'arc était complet, avec toutes les couleurs. Derrière moi le soleil, devant moi, le gros nuage marée noire,
et entre les deux, toutes ces couleurs élégamment alignées m'ouvrant le passage pour rentrer chez moi.

Et chez moi en lisant ton commentaire, je comprends d'où me vient cet arc-en-ciel tout gai. De ton gros bisou. Alors je t'en envoie un, pour que toi aussi, tu profites de mon arc-en-ciel...