Ces histoires d'amour qui finissent mal en général...

Publié le par Dam

Le chat, c'est le titre de ce film.

Il n'est pas au coeur de l'histoire mais partout, dans les regards, dans les silences, dans les lenteurs, dans les brusqueries, dans les petites cruautés, dans les grands sentiments, dans les coeurs...

Fidèle à la cruauté poisseuse du roman de Georges Simenon, Pierre Granier-Deferre jette ces fragments de vie comme autant de bris de verre sous les pas du spectateur.

> Voir les références du roman de Georges Simenon, en livre de poche.

Autrefois, Julien (Jean Gabin) était un avenant typographe ; Clémence (Simone Signoret), une jolie trapéziste. Ils forment un couple dont l'amour se dissout dans la gnôle et le vinaigre. Vingt-cinq ans plus tard, les voilà changés en ennemis jurés, usés et amers. Clémence, jalouse du chat bien-aimé de Julien, finit par tuer l'animal. Depuis, le couple ne se parle plus...

La banlieue était jadis riante ; en même temps que ce couple, la maison sombre lentement, navire à la dérive au milieu des ruines et du vacarme agressif des chantiers. Dans ce dérisoire camp retranché, les souvenirs se mêlent au présent avec une fétide lenteur. Gabin et Signoret s'affrontent magistralement : magnifique interprétation de la passion à sa dépouille glacée, au crépuscule d'une vie de couple. Et le petit chat, sur qui reposait tout ça, est mort.


Le Chat, film français de Pierre Granier-Deferre, 1971, 1 h 25, avec Simone Signoret, Jean Gabin et Annie Cordy.

Publié dans Leurs vies en films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

guy muyembe 22/06/2009 09:54

bonjour et bon courage

Golfeur 16/06/2009 06:31

Un film Culte!! avec deux monuments du cinéma Français!

Catgirl 14/06/2009 21:21

j'irai lire les autres articles demain, mais je ne pouvais pas m'empêcher de mettre un petit mot ici.notre premier film, un film saisissant tant les silences parlent d'eux-mêmes, quand l'amour ne sait plus s'exprimer que dans la querelle, dans la recherche du conflit qui devient seule source de communication ... quand l'amour s'aime mal, mais qu'il continue à vivre.bisous bonne reprise pour demain :0010: