Deux textes et une photo

Veuillez trouver ici les trois documents contenus dans l’enveloppe ouverte ce soir du vendredi 30 janvier 2009 (rappelons qu’il y avait deux textes et une photographie) :

 

Je ne passerai jamais à la télévision. C’est écrit, n’en faisons pas un drame ! Tout de même, n’est-ce pas étrange de vouloir atteindre à tout prix cette célébrité qui vous place, à travers les médias, sous les yeux du grand public ? Moi, dans tous les cas, je ne passerai jamais à la télévision, parce que la télévision n’existe pas. 

 

« Ce que chacun donne à voir, dans les journaux et sur les écrans, ce n’est pas lui-même tel qu’il se connaît dans le secret de sa conscience personnelle, mais une image factice, mise en scène selon les besoins de l’actualité, un faux-semblant comme les réclames publicitaires. Cette image est par définition éphémère ; sa vogue ne triomphe que pour céder la place à celle qui va bientôt la remplacer pour satisfaire aux besoins de changement et de nouveauté que manifestent les spectateurs. » Nous vivons dans une société du spectacle.

Revenir à l'article "ce que chacun donne à voir..."