La naissance de Vénus interprétée par Rodin

Publié le par Dam

        En début d'année se tenait, au musée Rodin, l'exposition "La Passion à l'Oeuvre, Rodin et Freud collectionneurs". Le sculpteur et le psychanalyste étaient associés pour leur passion, partagée, de l'Antiquité. Auguste Rodin proclamait : "L'Antique est la vie même" ; Sigmund Freud avouait avoir lu "plus d'ouvrages sur l'archéologie que sur la psychologie." D'où les six mille pièces antiques collectionnées par Rodin, les trois mille statuettes (égyptiennes, grecques) de Freud.

        Auguste Rodin, en artiste, amasse selon son tempérament, suivant son instinct du beau ; Sigmund Freud, lui en homme de sciences, exigeant des preuves. Ce dernier compare les collectionneurs (dont il fait ainsi partie) à des répliques de Don Juan. Comme l'archéologue, il met à nu plusieurs couches de la psyché de son patient, avant de parvenir à ce qui est le plus précieux, mais le plus profondément enfoui... Rodin, lui, en reçoit une incitation créatrice : "Ces dieux mutilés m'instruisent, ils sont animés et je les anime encore plus." Il réalise des moulages qu'il greffe sur des supports évasés, selon un principe d'association libre qui rappelle l'interprétation des rêves par l'inventeur de la cure analytique.

        Parmi les pièces exposées au Musée Rodin, celle qui me touche beaucoup est "La naissance de Vénus dans un vase tubulaire" (que vous pouvez contempler en cliquant sur le lien mis en bas d'article). Il s'agit d'un assemblage réalisé entre 1895 et 1910 de plâtre et de céramique antique. Le réemploi du vase antique serait, aux yeux des conservateurs, un véritable sacrilège. Mais cette association, évoquant d'autres montages surréalistes dont l'art est fertile, ravive un objet du passé, un récipient du quotidien et un mythe tout aussi fertile que celui de Vénus, déesse de la beauté. Que de la coupe naisse cette féminine ivresse, me voilà inspirée et prêt à me plonger dans quelques rêves freudiens !

La Naissance de Vénus dans un vase tubulaire, de Rodin, entre 1895-1910, exposé au musée Rodin, Paris.

Publié dans Passé Présent

Commenter cet article

OmniTech Support scam 06/01/2015 13:34

The Passion at Work, Rodin and Freud collectors at the Rodin Museum. This is the beauty of the scene and the passions that are depicted here in this article. The birth of the Venus is from the vessels.

rose bleue 09/06/2009 19:50

cest tres jolie il sont au audace et une belle imagination  venuzs dans une tasse de the on po lui atribue les parfum et les aromes  je trouve sa  sensuele  bonne soiree bisous

Dam 09/06/2009 20:46


Oui, ce côté sensuel m'a frappé aussi, et il n'est pas seulement dû aux créations antiques mais à l'association des deux objets.

Je te souhaite une bonne soirée. Bisous.


Catgirl 09/06/2009 06:39

je me souviens très bien de ma surprise lors de ma visite du musée, en découvrant que Rodin avait été illustrateur de porcelaine avant de devenir l'artiste que l'on connaît, un artiste à part entière. mais quelle surprise aussi d'avoir découvert son cabinet qui regorge d'objets antiques, mais aussi des chinoiseries.je n'avais vu cet objet détourné, à la fois complémentaire et opposé dans leur couleur, une naissance à genoux. il faut absolument qu'on y aille, il y a de véritables merveilles !!!bisous

Dam 09/06/2009 07:05


Je ne connais pas très bien Rodin,
alors je commence à regarder certaines de ces oeuvres pour initier mon regard...

Je te souhaite une bonne journée, durant laquelle je penserai fort à toi,
de 9h jusqu'au cinéma ;)

Gros bisous !